La municipalité de Batiscan possède à l’heure actuelle un vaste réseau d’aqueduc qui s’étend aux limites de son territoire, de l’est à l’ouest, ainsi que sur la Rive-Nord de la rivière Batiscan. À une certaine époque plusieurs petits réseaux d’aqueduc alimentaient des groupes de citoyens, d’autres avaient leur propre pompe à eau sur leur terre.


La première usine de traitement de l’eau potable fut construite en 1965 sous le mandat du maire de l’époque Monsieur Jean-Marie Martineau. Celle-ci comprenait un réservoir de 250,000 gallons impériaux. Le forage d’un puits artésien fut également réalisé.

Suite à plusieurs commentaires de citoyens signalant la présence importante de fer dans leur eau et le vieillissement de notre usine de traitement de l’eau potable, le conseil municipal désirait pallier rapidement à ces problématiques. Toujours avec ce même souci d’améliorer la qualité de notre eau potable, les membres du conseil ont donc déposé en décembre 2000 une demande d’aide financière au Programme « Infrastructures-Québec ». Ce programme permettait aux municipalités de bénéficier de subventions de l’ordre de 50% pour l’amélioration des équipements de pompage et de distribution afin de répondre aux normes requises sur l’approvisionnement en eau potable.

En novembre 2003, la députée de Champlain à l’Assemblée nationale du Québec, Madame Noëlla Champagne, le député de Portneuf à l’Assemblée nationale, Monsieur Jean-Pierre Soucy et le maire de la municipalité de Batiscan, monsieur Christian Fortin annonçaient l’inauguration officielle de la nouvelle usine de traitement de l’eau potable. Celle-ci permettait de respecter les normes en matière d’eau potable. Ce projet avait été rendu possible grâce à l’octroi d’une aide financière du programme « Infrastructures-Québec ».

Ces travaux visaient à éliminer les problèmes reliés à un dépassement de la norme en fer et en manganèse et à corriger le pH élevé de l’eau. Ils comprenaient sommairement la construction d’un puits, l’installation de deux filtres au sable vert et d’un système de chloration, le remplacement des pompes, l’agrandissement du bâtiment et autres travaux connexes. La réalisation de ce projet bénéficie à environ 1000 personnes de la Municipalité de Batiscan et 700 personnes de la Municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade qui est également partenaire dans ce projet dans le cadre de l’entente inter-municipale sur la vente de l’eau potable.

Avec la construction de cette nouvelle usine de traitement de l’eau potable construite à la fine pointe de la technologie, c’est ainsi que la population de Batiscan bénéficie d’une eau potable de qualité.